Du divan au fauteuil


Du divan au fauteuil. L’un·e, 2021, en libre circulation.

D’une analyse, qu’est-ce qui est transmissible, si ce n’est l’écriture ? Celle qui s’est déclarée et produite tout au long du voyage, sans qu’il soit toujours aisé de la repérer, et celle en cours à présent. Sans oublier la marque du texte présent dès avant le début de la traversée ; une écriture plurielle, des écritures. Chacune a donné forme à matière, sans toujours un auteur véritable, mais toutes fondées de vérités. Qu’elles aient laissé leurs traces s’impose à la lecture du trajet ; il n’est plus possible de croire y avoir été pour quelque chose, si ce n’est de son désir rencontré enfin.

D’une analyse d’un·e analyste, que reste-t-il ? D’une analyse qui aura fait paraître un désir d’analyste (distinct du désir de l’analyste), puis un passage à l’acte analytique, que reste-t-il qui renseigne sur la transmission de la psychanalyse, sur la fabrique de ce désir d’analyste, sur le choix de l’analyste plutôt que celui d’une autre liberté ?

Tel est ce projet : proposer une théorisation sans référence (mais pas sans référence aux savoirs de l’expérience de la psychanalyse), pour sortir du commentaire appliqué à la psychanalyse des livres, sans académisme formel, pour changer de fiction. Proposer une lecture que chacun·e produira en emportant avec elle·lui les mots de ce texte vers d’autres horizons. Lire, donc écrire encore la psychanalyse telle qu’elle paraît, dans la voie du renouvellement de la théorie, au seuil d’une théorisation originale, une réinvention sans confirmation, incontestable et indémontrable. Lire pour écrire, avec ces écritures auxquelles la lecture et l’écoute de la parole ont permis d’ouvrir la voie.

En libre circulation dès février 2021. ISBN : 978-2-9576663-0-0

VB